Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • linou88
  • Je m'appelle Line ou linou du 88 car je suis lorraine.
24 h dans une journée c'est court pour faire tout ce que j'ai envie dont broder toutes sortes de points, coudre, tricoter, crocheter, les fleurs, la nature, les animaux, la musiquen la vie etc.
  • Je m'appelle Line ou linou du 88 car je suis lorraine. 24 h dans une journée c'est court pour faire tout ce que j'ai envie dont broder toutes sortes de points, coudre, tricoter, crocheter, les fleurs, la nature, les animaux, la musiquen la vie etc.

Texte Libre

Rechercher

fileanna1.jpg

Archives

Horloge

25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 07:35

Je ne brode pas, il fait trop chaud ! je transpire des mains, j'ai envie d'écrire des poèmes, des histoires  ...
je ne me considère pas, je n'ai pas les qualités requises et je ne suis pas écrivain du tout, j'écris pour moi, pour m'amuser ...
 je vous préviens d'avance, c'est un essai, de la fiction pure, aucune ressemblance avec des personnes ne serait que pure coïncidence ... etc ...
j'ai toujours été fascinée par  le cirque, surtout les clowns, Zavatta, Bouglione etc  Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, etc....

     
 
MELIMELO LE CLOWN
:

Le village est en grande effervescence depuis quelques jours.
Ce soir, le cirque vous invite à venir regarder les artistes dans leurs numéros exceptionnels hurlait dans le micro un vieil homme coiffé d'une casquette bleue.

Les hommes avaient travaillé toute la journée sous le soleil brûlant pour monter le chapiteau rouge qui se dressait fièrement vers le ciel.
Ce cirque, bien qu'il soit petit, une trentaine de personnes en vit, il s'était installé dans le pré, juste à côté de l'école, il y avait autant d'animaux, quelques uns, attachés par une longe à un piquet broutaient l'herbe, les autres moins sociables restant dans les cages.
Les écoliers étaient ravis de cette aubaine, distraits, ils n'ont pas travaillé beaucoup cette semaine, attendant avec impatience l'heure la sortie pour aller admirer les animaux dans le pré.
Près du chapiteau, les enfants des artistes s'amusaient au ballon sous la surveillance des mémés ratatinées, leurs visages burinés par les nombreuses saisons passées en plein air, leurs mères ou soeurs faisaient la lessive dans des gros bacs en bois ou préparaient le repas qui trouvait être un barbecue géant, plutôt un feu de camp pour toute la troupe.
Tout fût prêt à temps, vers 20 heures le public afflua, s'agglutina sur les bancs et gradins.
Le spectacle pouvait commencer : défilé en musique de ce petit monde joyeux au centre de la piste, MELIMELO en tête dirigeait la parade, suivi par les deux trapézistes en collant noir, la femme boitait, suite à une mauvaise chute, puis quatre magnifiques chevaux noirs, crinières et queues tressées de rubans, la cavalière en tutu debout sur le 5ème cheval, qui, tout blanc majestueux, menait la horde. Ce fut le tour du dresseur de singes et de biquettes bicolores défilant sagement, jusqu'à ce que ces animaux en folie se dispersent et se faufilent parmi les spectateurs sous les regards heureux des enfants et les cris apeurés des mamans, un coup de sifflet et tout ce petit monde retourna avec son dresseur, puis ce fut le tour du tigre avec son dompteur habillé de rouge et d'or, claquant son fouet pour le faire avancer, une famille de jongleurs de balles et quilles défilèrent avant de rentrer dans les coulisses.

D'un coup la lumière s'éteint, les gens étonnés se demandent pourquoi, un grand calme envahi la piste vide, quelques roulements de tambours, la lumière revient et alors des oh des ah....oh...de stupéfaction !
Monsieur MELIMELO le clown entre sur la piste en dansant sous la lumière des projecteurs, jouant avec son accordéon une marche entraînante, la foule chante, applaudit à tout rompre, se lève et les gosses émerveillés écarquillent les yeux, la bouche grande ouverte.

Le costume du clown brille de mille feux, ses chaussures vernies noires trop grandes, sa redingote pailletée fermée par de gros boutons multicolores, un gros cœur cartonné sorti à moitié de sa poche, son gros et trop grand pantalon uni qu'il remonte d'un coup sec de temps en temps, sur lequel étaient cousues des pièces de tissu à carreaux et un mignon petit chapeau melon vert, avec une grosse marguerite plantée dessus qui dodeline à chaque pas.
Un grand sourire sur son visage artistiquement maquillé de rouge, de noir, de blanc, une boule rouge pour nez, qu'il est beau !
Une volée d'applaudissement crépitent, le clown joue, le public le suit et tape dan ses mains en rythme c'est merveilleux !

  

Il va chercher sa grosse valise remplie de roses et il offre les fleurs à son public pour les remercier, quand quelques énergumènes venus de je ne sais où, lancent des tomates et de pommes sur la scène !
Il reçoit une pomme en pleine face, chancela, tournoya sur lui-même, se trébuchant les pieds dans son pantalon trop large, et d'un coup patatras, il s'écroule, la foule crie oh oh il chuta lourdement sur le sol !
Ses compagnons le relèvent, plus de peur que de mal, les voyous quittent le cirque.
Le clown alors ne comprenant pas pourquoi, lui qui chaque soir se donne à fond, essaie de faire de son mieux, il aime son public, c'est sa vie, sa passion.
Il prend son violon, l'archer dans sa grosse main gantée de blanc égraine les notes une à une....
Cet air de musique : deux petits chaussons de satin blanc......... s'envole haut dans le ciel, les spectateurs sont muets d'admiration, il est sur un nuage, il a rempli son contrat le public est content, en osmose avec lui.
Personne ne voit pas les grosses lames coulant le long de son visage, ni le maquillage qui commence à dégouliner sur ses joues et le clown joue continue... termine son morceau
C'était triste, trop triste... Il pleure ! C'est bête un clown qui pleure c'est pas normal !
Quand le morceau est terminé, les gens commencent à se lever pour partir, le c'est fini !

MELIMELO embrasse avec amour son violon, ouvre la boite et pose délicatement l'instrument dans l'écrin de velours rouge, telle une rose sous les bravos discrets mais complices de la foule encore envoûtée...
Les enfants n'on rien vu, rien compris, ils pensaient que le lancer de fruits était un jeu et c'est bien, il n'aurait pas voulu les faire souffrir ces gamins venus voir le clown rieur, pour rien au monde, il les aiment trop !
Baissant la tête il s'en va, il quitte la scène, le dos courbé, les larmes ont séchés depuis sur son visage «défait », il entre dans sa roulotte, se déshabille, enfile un jogging, s'assied devant sa table, puis se démaquille, ôte toute cette couche qu'il avait mis tant de temps à appliquer sur son visage et là nu, il sourit à son miroir.
Il a remplit son contrat, le bruit des bravos résonnent encore dans sa tête !
Il ne demande pas grand-chose à la vie ! Que le bonheur des gens autour de lui ... il n'y a plus de clown, plus personne mais juste un homme ou une femme comme vous et moi, mais lui il est très fatigué et malade.
Il se lève, puis doucement va fermer la porte de sa roulotte ...
Il venait de jouer sa toute dernière représentation.

     

LES FEUX DE LA RAMPE....CHARLIE CHAPLIN : link

Deux petits chaussons de satin blanc
Sur le cœur d'un clown dansaient gaiement
Ils ont tourné, tourné, tourné qu'un soir d'été
Le cœur du clown trop essoufflé s'est arrêté
Deux petits chaussons de satin blanc
Sur le cœur d'un clown dansaient gaiement
A vingt ans, l'on ne sait pas toujours
Que même un clown, ça peut mourir d'amour !
        
deux petits chaussons 


 SI LA FIN DE L'HISTOIRE NE VOUS PLAIT PAS, POURQUOI NE PAS CHANGER QUELQUES LIGNES DANS UN COMMENTAIRE ICI  ?
ESSAYER POURQUOI PAS !


BONNE JOURNEE
ET BONNE FETE AUX 

QUI PASSERONT PAR ICI ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

violette+georges 07/06/2009 23:08

c'est super de savoir exprimer ce que l'on ressent,dans ce domaine je suis vraiment nulle. bravo le texte etait bien agréable à lire  bises amicales  violette

Abeilles50 28/05/2009 09:09

Bonjour,Très bel hommage au Monde du Cirque... BRAVO !Si cet univers te plaît, j'ai un texte sur ce sujet "Mon cirque"... lolBonne journée... Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz 

linou88 31/05/2009 17:58


 génial cela me plairait de lire ce texte ...biz...


LIZAgrece 27/05/2009 13:20

Elle est belle ton histoire ... Donc je ne change rien !

linou88 31/05/2009 18:05


 triste mais c'est comme ça !


Caroline.K 26/05/2009 22:58

Sacré Méli Mélo le clownallez je te laisse linou la bonne soirée et bon becks de Caro

linou88 31/05/2009 18:06


 bonne soirée à toi bises


Caroline.K 26/05/2009 22:54

Sacré Méli Mélo le clownallez je te laisse linou la bonne soirée et bon becks de Caro

linou88 31/05/2009 18:00


 un drôle de zèbre non de clown....biz


Mon adresse